Autres questions fréquentes sur les greffes de cheveux…

Où sont prélevés les cheveux ?

Le prélèvement soit sous forme d’une bandelette (FUT) ou sous forme de petites unités anatomiques par punch (FUE), sera toujours effectué dans la région de la couronne postérieure et la région latérale derrière les oreilles parce que à cet endroit ils ne subissent pas l’influence des hormones et lorsqu’on les transplantera dans une autre zone du cuir chevelu (sur le dessus) ils vivront de la même manière sans régresser et resteront donc définitivement.

Dans le cas d’une intervention de greffe de sourcils, en général et quelle que soit la méthode , il sera préférable d’effectuer le prélèvement près de la nuque là ou les cheveux sont plus fins.

Dans le cas des greffes de barbe, chez les personnes qui ne présenteront jamais de calvitie nous avons pu réaliser les prélèvements sur le sommet du crane et ainsi aucune cicatrice ne sera jamais visible même sur une coupe rasée.

Peut-on prélever au niveau du corps ?

On a pu entendre certaines informations sur les médias comme quoi il serait possible de faire le prélèvement cheveu par cheveu au niveau du corps.

Sur le corps il n’y a pas de cheveux mais des poils et si on prélève des poils, on ne pourra alors réimplanter que des poils sur la tête.

Celà donne à réfléchir.

Combien de cheveux implantez-vous par séance ?

Nous apportons toujours un maximum de densité à la zone sur laquelle nous devons greffer .

Il faut toujours réaliser que le receveur est aussi le donneur dans cette intervention de transplantation capillaire. Il n’y a de limite donc que celle due à la zone donneuse là ou le prélèvement doit être fait.

Une intervention pourra concerner 100, 500,1000, 1500 ou plus avec des greffons de 1 à 3 cheveux .Tout dépendra de la zone à implantée et de la densité de la zone à prélever.
Une limite vous sera ainsi conseillée en fonction de la densité et de la souplesse de la peau au niveau de la zone donneuse.

De combien de séances ai-je besoin ?

Cela ne pourra vous être précisé que lors de la première consultation. L’aiguille que nous utilisons pour la préparation de la zone donneuse se trouve être la plus fine du marché disponible. Elle permet donc d’obtenir une densité plus importante, mais aussi petits que soient les greffons, nous ne pouvons pas techniquement les rapprocher comme dans une chevelure normale. Il faut un espace de sécurité entre les micro incisions afin de ne pas entrainer de déchirures de la peau, et il serait alors impossible de placer un greffon qui pourrait glisser ou modifier son sens d’implantation.
En fonction de la zone intéressée et de la densité désirée, il doit y avoir d’autres séances de densification sur la même zone.

Pour information, une zone totalement dégarnie aura besoin de 3 séances en moyenne ; cela dépend de la qualité du cheveu (blond, brun, fin ou épais).

Peut on greffer les cheveux d’une autre personne ?

Non.

Les cheveux que l’on va greffer ne pourront provenir que de la même personne ; il s’agit d’une auto greffe. Les cheveux d’une autre personne seraient considérés par l’organisme comme un corps étranger et seraient rejetés.

Les recherches actuelles sur le CLONAGE aboutiront à un véritable bouleversement dans le domaine de la micro greffe capillaire; En effet le problème majeur de la zone donneuse ne sera plus d’actualité. Seul persistera le problème de trouver un bon praticien expert en la matière pour la réimplantation.

J’ai une cicatrice. Puis je la dissimuler avec des greffes ?

On peut parfaitement dissimuler les cicatrices simplement en repiquant des cheveux dessus. Les greffons prennent très bien sur une zone cicatricielle.

Il peut s’agir d’une zone d’alopécie cicatricielle définitive suite à certains troubles dermatologiques ou de cicatrices dues à des traumatismes comme des brûlures ou coupures. Nous avons pu réaliser des implantations sur des cicatrices variées avec toujours une réussite de repousse.

Est-ce que vous pratiquez des greffes chez les femmes ?

Bien entendu la technique de micro greffe est indiquée chez les femmes et donne d’excellents résultats. Il n’y a aucune différence dans le succès de ces interventions de greffe.

Dans le cadre de l’alopécie androgénique qui les touche , la densification concerne toute la zone raréfiée : la partie antérieure le plus souvent ou même tout le sommet du crâne et les cotés dans des cas plus avancés.

Il nous est souvent demandé chez des femmes d’un âge plus avancé de densifier des golfes et la ligne antérieure qui a pu se raréfier.

Nous avons pu réaliser également des modifications de la ligne antérieure avec disparition des golfes chez de transsexuelles, afin de modifier l’implantation naturelle des cheveux anciennement masculine.

On obtient aussi de très bons résultats pour dissimuler des cicatrices suite à un lifting.

Où pratiquez vous ?

L’intervention peut être pratiquée soit :

  •  A notre  centre médical,
  •  A la  Clinique Phenicia à Marseille,
  •  Dans un centre Robot à Marseille.

Cela dépendra du contexte clinique du patient et de son âge, de son état d’anxiété et de la forme d’anesthésie souhaitée : anesthésie locale seule ou assistée d’une sédation en présence d’un anesthésiste.

La FUE manuelle se pratique presque toujours sous une simple anesthésie locale.

Est-ce que l’intervention est douloureuse ?

Les interventions sont toujours réalisées sous anesthésie locale , sur la zone donneuse et receveuse. Il est donc nécessaire d’infiltrer le liquide anesthésiant par de petites injections ; seules ces injection seront ressenties.

Lorsque l’intervention est réalisée en clinique avec la présence d’un anesthésiste, une sédation complémentaire apportera un confort total. Ceci est parfois nécessaire pour les interventions FUT.

La technique FUT peux entrainer certaines douleurs post opératoires au niveau de la zone de prélèvement mais de courte durée et assez bien réduites par des antalgiques.

La technique FUE manuelle n’est pratiquement suivie d’aucune douleur post opératoire.

Dois-je attendre ou pas avant de faire des greffes ?

En adoptant une technique miniaturisée à l’aide de cette fine aiguille, on peut travailler entre les cheveux existants ; ainsi au fur et à mesure de la chute de ces cheveux existants, on pourra alors les remplacer par des cheveux greffés qui, eux, ne tomberont jamais et ainsi certaines personnes jeunes et encore peu dégarnies peuvent espérer ne jamais être chauve.

Quel pourcentage de réussite ?

Cela dépend du praticien et de son équipe.
C’est une greffe sur la même personne, il n’y aura donc pas de rejet.

Nous avons toujours préféré les techniques manuelles qui permettent un contrôle total des greffons et de leur réimplantation .Toute automatisation peux être source d’erreurs. Il vous a été expliqué les différences de préparation des greffons dans les 2 techniques FUT et FUE.

Quelle que soit la méthode de prélèvement notre équipe contrôle ensuite minutieusement tous les greffons afin de ne placer que ceux contenant une unité anatomique parfaite et ainsi une repousse parfaite.

Le robot ARTAS actuel permet de prélever les greffons uniquement ; il est aussi nécessaire de les contrôler avant leur réimplantation .Le robot ARTAS ne réimplante pas les greffons.

Dois-je avoir les cheveux courts pour l’intervention ?

Il est préférable d’avoir les cheveux longs d’au moins 2 à 3 cm afin de ne pas voir la zone de prélèvement ( FUT)

La zone de prélèvement (FUE) doit être rasée.

Dois-je arrêter mon activité professionnelle ?

Le jour de l’intervention sera bien entendu sans activité professionnelle.

Pour les suites l’unique problème reste pour l’entourage la vision des petites croutes. Ces croutes que vous humidifierez dans les jours suivants s’élimineront a partir du 8 ème jour et environ jusqu’au 12/15ème jour. A partir du 15 ème jour aucune trace ne sera visible sauf parfois une marque légèrement rosée de chaque point d impact qui disparaitra très vite.

Il existe parfois un œdème post- opératoire dans les jours suivants qui se produit surtout lorsque l’on implante sur des zones proches du front et jamais lorsqu’on implante sur des zones tonsurales. Un traitement post- opératoire préventif et adapté en générale évite cet œdème.

Quand vont pousser mes cheveux implantés ?

Les cheveux implantés vivent et continuent de pousser.

Mais si vous les voyez tomber dans le mois suivant l’intervention, il ne faudra surtout pas penser à un rejet de greffe mais simplement à un état de mort du cheveu qui demandera alors un délai de 3 à 4 mois pour renaître à partir de son bulbe (cycle anagène).
La miniaturisation de l’aiguille d’implantation a permis que ce phénomène de chute post opératoire s’observe beaucoup moins.

Les résultats d’une intervention commenceront donc à être visibles après ce délai mais ne seront véritablement effectifs qu’après 8 mois environ.

Enregistrer

Enregistrer